Unimalia

des amours, des rencontres, pour eux aussi...

LE CYCLE SEXUEL DE LA VACHE

Accueil » VACHE » LE CYCLE SEXUEL DE LA VACHE

  

Le cycle sexuel de la vache

 

  

Puberté

 

La vache est une espèce polyoestrienne de type continu.

 

La durée moyenne du cycle sexuel est de 21 jours chez les pluripares, et 20 jours chez les génisses.

  

L'éveil pubertaire survient à un âge variable suivant les races mais il est fortement influencé par l'état du développement corporel.

 

On estime généralement que dans les conditions normales d'alimentation et d'entretien, la puberté de la vache débute quand elle atteint un poids correspondant entre 50% et 60% du poids adulte.

Par conséquent, les restrictions alimentaires retardent cet éveil pubertaire tandis que la suralimentation l'accélère.

 

D'une manière générale, la puberté est plus précoce chez les races laitières que chez les races à viande.

A la puberté, les premières manifestations de chaleur chez la vache ont souvent été précédées d'un ou de deux cycles silencieux.

 

Divers facteurs influencent le déclenchement, l'intensité et la durée des manifestations œstrales: présence ou absence de mâle au sein du troupeau, conditions d'entretien, d'alimentation, d'état de santé.

 

 

Comportement

 

La vache en chaleur présente un comportement particulier: elle est agitée, beugle fréquemment, renifle et lèche ses congénères principalement au niveau de la vulve et de la croupe.

Les autres vaches tentent de la chevaucher ; elle s'en défend au départ et va progressivement s'immobiliser jusqu'à le faire complétement au moment de l'œstrus.

  

Voir les chaleurs des vaches représente un élément important de détection de l'activité sexuelle de femelles au sein d'un troupeau. On a donc imaginé divers systèmes de détection dits: « révélateurs de chevauchement » dont le principe réside dans l'utilisation d'un liquide coloré disposé sur la croupe de la femelle ou porté par l'animal détecteur.

 

La vache en chaleurs s'alimente moins du fait de sa forte agitation, accuse une réduction de la production laitière, urine fréquemment; les lèvres vulvaires sont congestionnées et tuméfiées et il s'en échappe un mucus filant, clair et transparent.

 

Les vaches en stabulation entravée présentent un œstrus de plus courte durée par rapport à celles en stabulation libre ou vivant en liberté et ce, sans doute, en raison d'absence d'interactions sexuelles.

 

 

L'Œstrus

 

L'œstrus de la vache est de courte durée en moyenne 14 à 15 heures et l'ovulation survient spontanément 10 à 14 heures après la fin des chaleurs.

 

Il existe de grandes variations entre les chaleurs chez la vache ; les génisses ont tendance à ovuler plus prématurément que les vaches adultes.

 

Le pro-œstrus dure 2 à 3 jours et le corps jaune reste fonctionnel jusqu'au 18e jour, moment à partir duquel il dégénère.

 

Au niveau hormonal, la régression du corps jaune en fin de cycle se marque par une diminution du taux de progestérone plasmatique et s'accompagne d'une augmentation du taux œstrogénique dont le pic est atteint avant le début de l'œstrus. Ce pic œstrogénique est suivi des pics de FSH et LH souvent superposés survenant 6 à 8 heures avant l'ovulation.

 

L'ovaire droit ovule davantage que le gauche (60% contre 40%) et les gestations dans la corne droite sont prédominantes.

 

De légères pertes sanguines surviennent parfois au cours du métoestrus; 1 à 3 jours après les chaleurs; elles sont plus fréquentes chez les génisses que chez les vaches adultes; elles ne surviennent pas après chaque cycle et elles n'ont aucune signification sur le plan de la fertilisation.

 

Après la mise bas, la réapparition des chaleurs chez la vache survient après des délais variables; le délai est plus court (35 à 60 jours) chez le bétail laitier que chez le bétail à viande (50 à 80 jours).

L'œstrus réapparait plus précocement chez les vaches soumises à la traite que chez celles qui allaitent leur veau.

 

Le premier œstrus post-partum passe souvent inaperçu soit en raison de surveillance insuffisante, soit que l'ovulation n'est pas accompagnée des manifestations habituelles des chaleurs.

 

Les saillies ou inséminations réalisées lors d'un oestrus survenant moins de 40 jours après la mise-bas ne donne lieu qu'à un faible pourcentage de fécondations.

  

  

  

  

 

Vous avez apprécié cette fiche d'info ?, venez vous inscrire sur Unimalia pour encore plus d'information !

Fiches d'information
LE CYCLE SEXUEL DE LA CHIENNE

>> Lire la suite
L'APPAREIL REPRODUCTEUR DU CHIEN
La description des organes de la reproduction du chien
>> Lire la suite
LE CYCLE SEXUEL DE LA VACHE

>> Lire la suite
LA SAILLIE CHEZ LA CHIENNE
Tout savoir sur ce moment important au cours des chaleurs chez la chienne
>> Lire la suite
LA MISE BAS CHEZ LA JUMENT

>> Lire la suite

Inscrivez-vous à la Newsletter pour
rester informé des nouveautés du site

28/09/2010

>> Lire la suite...

01/08/2010

>> Lire la suite...

15/07/2010

>> Lire la suite...

Etiquetes pour les viandes issues d'abattages rituels

02/07/2010

>> Lire la suite...

29/06/2010

>> Lire la suite...

Plus d'actualités...

Unimalia, site de rencontre pour animaux, a été créé pour vous renseigner sur la reproduction et la contraception des animaux. Inscrivez-vous et découvrez nos solutions pour stopper la durée d’une période de chaleurs d’une chatte ou de chaleurs d’une jument. Si vous êtes à la recherche d’une saillie pour chien, d'une saillie pour chat ou une d'une saillie de chevaux, Unimalia est l'espace idéal. Consultez nos annonces de chiens et de saillies pour toutes races ainsi que nos annonces de chatons et nos annonces de don de chiens. En plus, vous y trouverez des informations utiles sur la stérilisation d’une chienne, la reproduction du lapin, la reproduction canine ou l’accouchement d’une chienne.

Parapharmacie pour animaux - accessoires chiens